3 pièges qu’un travesti homosexuel devrait éviter

  • 0

Lorsqu’on débute dans l’homosexualité (travestissement), tout devient tentateur et on pense rarement à ce qu’il ne faudrait pas faire. Cette tentation pourrait amener bon nombre de travestis homosexuels à commettre des erreurs qui ne leur permettraient pas de s’épanouir en toute sérénité. Il serait bon de vous avertir sur 3 pièges qu’un travesti homosexuel devrait éviter.

Un travesti homosexuel devrait éviter une féminité extravagante

Un travesti homosexuel devrait éviter une féminité extravagante car il n’est pas nécessaire de forcer le trait pour devenir ou paraître femme. Les femmes de votre entourage peuvent être en général une source sûre d’inspiration.

Il est clair qu’une femme ne correspond pas nécessairement à l’image fantasmée de la femme par l’homme. Certains travestis homosexuels débutants ont tendance à croire qu’en poussant la féminité jusqu’au bout des ongles, ils pourraient améliorer le passing.

Ainsi, ils pousseraient l’obsession à un détail quasi-maniaque : cheveux sauvagement ondulés, maquillage dramatique, boucles d’oreilles hyper longues, jupe courte etc.

On n’aurait pas besoin de tant d’artifices que cela pour vivre dignement sa vie de travesti homosexuel car trop de féminité tue la féminité.

Un travesti homosexuel devrait éviter de se ruiner

Un travesti homosexuel devrait éviter de se ruiner parce qu’au début, tout devient tentateur : maquillage, chaussures, petites robes, bijoux, produits de beauté, eaux de toilette etc.

C’est absolument logique de dépenser pour remplir sa garde-robe cependant, il serait mieux de beaucoup faire attention pour ne pas finir par stocker plus que l’on ne s’équipe.

Il serait bien d’être pragmatique dans ses premiers achats et distinguer ce dont on a envie de ce dont on a besoin.

Un travesti homosexuel devrait éviter d’être dépassé par l’ampleur de la tâche

Un travesti homosexuel devrait éviter d’être dépassé par l’ampleur de la tâche car on trouve généralement qu’il est long de se maquiller et de se coiffer quand on n’a pas l’habitude.

Les sessions d’un travesti homosexuel débutant se comptent en heures. Cependant, avec le temps et la pratique, les heures deviendront des minutes.

N’abandonnez pas et entraînez-vous autant que possible car au bout du chemin, tout vous serait facile, aisé et rapide.